Tirage à cinq cartes : Partir loin

(Ce tirage a été fait de manière anonyme et publique sur 4chan/x/, en anglais – sa traduction ici respecte donc la confidentialité du consultant).

La question du consultant : Comment arrêter de me sentir tout le temps vide et insignifiant ? J’ai plein de choses pour m’occuper, mais quoi que je fasse, c’est un sentiment qui ne me quitte pas.

Réponse : Allons-y pour un tirage à cinq cartes.

tarot cinq cartes interprétation

Il y a une forte symétrie qui se met en place. Au coeur du problème, une figure féminine tient une épée, qui a l’air de te clouer au sol. A gauche et à droite, deux personnages se tournent le dos ainsi qu’au reste, et partent, l’un sur un sentier ensoleillé de découverte du monde, l’autre sur un chemin obscur de recherche intérieure.

Nous avons des coupes, des épées et des pentacles. Les bâtons sont dissimulés : ils n’apparaissent pas parmi les mineures, mais dans les mains des deux personnages qui voyagent. C’est particulièrement intéressant parce que les Bâtons symbolisent le désir, ce qui nous pousse en avant, ce qui nous permet de faire pousser quelque chose – et ta question porte précisément sur le fait de manquer de cela.

Donc, cette force est bien présente, mais cachée au point que tu ne saches pas la reconnaître. Regardons mieux ce qu’on peut en tirer.

– La Reine inversée nous commande de venir, mais quand on s’approche d’elle elle nous fait du mal. « Les choses doivent être comme elles doivent être », dit-elle, « ne t’écarte pas du chemin que je t’ai tracé, ce que tu crois désirer pour toi n’est qu’irrationnel et n’a aucune valeur ». Est-ce qu’il y a une figure comme ça dans ton passé, dans la façon dont tu as été élevé peut-être ? (Réponse du consultant, après la fin du tirage : Oui, toutes les figures féminines de ma famille, passées et présentes, en particulier ma grand’mère et ma mère. Leur vision du monde est plutôt dictatoriale. J’ai passé mon temps à porter des masques de peur de créer du désordre ou de me faire rejeter. En y réfléchissant mieux, je pense que c’est cela qui me fait me sentir vide, car je ne sais pas ce qu’il y a derrière tous ces masques).

– Le 2 de coupes et le 10 de deniers ne sont pas d’ordre intellectuel comme ce qui l’intéresse elle. Ils représentent l’amour et la réalisation matérielle, et sont inversées parce que l’épée qu’elle a fichée au sol les empêchent de s’exprimer pour toi. On dirait que tout est vu par ses yeux à elle. Il va falloir que tu te libères de ce point de vue, parce que ce n’est pas le tien, c’est le sien, donc c’est son problème.

– Il est évident que le Fou et le 8 de Coupes doivent être pris ensemble, en tant que deux moyens d’évasion parallèles. Les deux utilisent une sorte de canne, l’un pour porter ses affaires et l’autre pour s’appuyer dessus. Après avoir passé un peu de temps à voyager, ils vont peut-être se rendre compte que ces cannes sont en réalité les Bâtons qu’ils cherchaient, et qu’ils s’en servaient sans comprendre leur vraie nature.

J’en tire donc un double conseil :

Partir en voyage dans le monde extérieur te permettrait de rencontrer d’autres points de vue et manières de penser. Peut-être que cela te permettrait de te rendre compte que la façon dure de penser que tu as connue n’est pas la seule que tu puisses adopter. Cela t’ouvrirait l’esprit de façon à ce que tu ne te sentes plus aussi enfermé.

– Cela doit se faire en même temps qu’un voyage intérieur, à la découverte de ta propre personnalité. Si tu n’apprends pas à t’observer toi-même, tu n’arriveras pas à te rendre compte que ce qui te cloue au sol aujourd’hui vient de quelqu’un d’autre, pas de toi. Si tu veux, tu peux commencer avec un petit exercice que donne Jodorowsky dans un livre sur la famille. Tu peux écrire sur une feuille de papier une liste de « croyances », c’est-à-dire des choses que tu tiens pour vraies, mais sans que tu puisses te souvenir comment tu es arrivé à cette conclusion. Ensuite, essaie de retrouver à qui appartiennent vraiment ces croyances, qui te les a transmises. Cela t’aidera à comprendre à quel degré les autres s’expriment en réalité en toi, et il sera donc plus facile de voir où tu commences et où tu finis.

Ces deux faces de ton voyage t’apporteront savoir et compréhension. Lorsque tu seras capable de jeter un coup d’oeil en arrière, tu te rendras compte que ce que tu auras passé ton temps à chercher est juste derrière toi : ton désir, ce qui te rend unique et te fait avancer. A ce moment, tu seras débarrassé de ton sentiment de vide.

Réponse du consultant : Ça me parle. En réalité je ne sais plus trop qui je suis ou ce que je suis. Je vais essayer ce voyage dans l’auto-observation, pour le monde extérieur je ne sais pas trop comment m’y prendre.

Archive de la discussion (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *