Vampyria, le Tarot Interdit : dévoilement !

On murmure qu’il existe un oracle interdit, une clé magique capable de dissiper les Ténèbres et d’ouvrir les portes de l’avenir…” Le Tarot Interdit est d’abord apparu dans le second tome de la saga Vampyria par Victor Dixen. Il a ensuite quitté l’imaginaire pour devenir réel, avec Nicolas Jamonneau pour les illustrations, et moi-même pour la structure ainsi que la coécriture du livret. Présentation d’un jeu qui a du mordant, en attendant la sortie définitive au printemps 2022 !

L’univers

“Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang…”

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique. Mais la Fronde s’agite, organisant la résistance dans l’ombre… La Lumière parviendra-t-elle à triompher dans ce jeu de masques vertigineux ?

Deux fois lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, avec à son actif les séries à succès de littérature jeunesse Phobos, Animale, et le Cas Jack Spark, Victor Dixen s’est lancé avec Vampyria dans une série de fantasy baroque pleine d’action et de rebondissements. C’est dans ce contexte que le Tarot Interdit apparaît pour la première fois, tiré pour l’héroïne par un étrange oracle qui se fait appeler l’Œil des Innocents, prisonnier d’un reclusoir au milieu d’un cimetière :

Les doigts frêles et osseux déploient un jeu de cartes sur le bois sec. Ce sont de grandes cartes aux dos noirs
gravés d’inextricables arabesques, bien différentes de celles avec lesquelles mes frères et moi tuions le temps
à jouer au brelan, lors des longues veillées d’hiver à la Butte-aux-Rats.
Je ne sais si c’est la vision de ce jeu jauni, les restes de ma fièvre ou la bise glacée, mais je tremble si fort que
j’entends presque claquer mes vertèbres.
« Arcanes, lames : les cartes du Tarot Interdit ont bien des noms, murmure le devin. Mais rapproche-toi plutôt
de la fenestrelle, et cache la tablette dans l’ombre de ton manteau. Nul autre que toi ne doit voir ce jeu. »
(La Cour des Miracles)

Victor Dixen a ensuite imaginé un petit jeu de mise en abyme. Sans vous en dévoiler plus sur les romans, le Tarot Interdit a fini par s’échapper d’entre leurs pages pour s’incarner en un jeu complet, bien réel. J’ai accompagné l’écrivain pour la mise en place de la structure des cartes et dans la rédaction du livret, où son personnage l’Œil des Innocents prend lui-même la parole pour dévoiler la signification des cartes et leur utilisation. Nicolas Jamonneau a alors donné vie à ces significations avec des images si parlantes que chacune pourrait bien contenir un roman à son tour ; le résultat est un tarot élégant, sombre, au style très fantasy… et au comportement mordant.

Caractéristiques

Le Tarot Interdit a plusieurs particularités. C’est d’abord, évidemment, le Tarot officiel de la série Vampyria ; on y retrouve donc certains personnages des romans et son ambiance ténébreuse, aussi raffinée que tranchante. (Nul besoin de connaître les romans pour pratiquer ce tarot, son fonctionnement est tout à fait indépendant ; cependant, je dois ajouter que leur lecture m’a donné un immense plaisir).

Ensuite, sa structure est hybride. On reconnaîtra des accents du tarot de Marseille dans ses arcanes majeurs, notamment l’Arcane sans nom avec son squelette très simple (sans cheval), alors que d’autres cartes ont pris plus de liberté par rapport à la tradition pour incarner davantage leur univers. Par exemple, la signification de réconciliation de l’arcane XIX a été représentée par une salutation au soleil bien pensée, car le yoga représente la réconciliation de l’esprit et du corps, et dans l’univers de Vampyria, la carte représente la réconciliation du vampyre avec le jour qui avant cela le rejetait. La numérotation des majeurs est celle du système Rider-Waite-Smith traditionnel, avec la Force en 8 et la Justice en 11.

Pour les cartes numérales, le choix a été de ne pas reproduire trait pour trait les mineures du RWS, mais au contraire de s’inspirer des cartes épurées du tarot de Marseille tout en réorganisant leurs éléments de façon à y reconnaître leur signification d’un coup d’œil. Celle-ci s’appuyant sur le système RWS traditionnel, les lecteurs non débutants s’y retrouveront tout de suite. Les quatre éléments traditionnels Coupes – Denier – Bâton – Épée ont été remplacés par les quatre armes des chasseurs de vampyres : le Miroir (pour identifier le vampyre), l’Argent (pour l’affaiblir), le Pieu (pour le paralyser) et l’Épée (pour le décapiter). Les correspondances restent les mêmes (émotionnel, matériel, volonté, mental).

Les personnages des arcanes majeurs sont les vampyres de la Cour des Ténèbres, car leur puissance et leur immortalité leur permet de représenter les grands courants archétypiques qui gouvernent les existences ; au contraire, les cartes de cour (renommées figures d’armée pour respecter leur identité antimonarchique) représentent les mortels qui combattent les vampyres pour se libérer de l’oppression. Raison pour laquelle la structuration a été un travail important : ces figures de cour/d’armée sont plus nombreuses qu’à l’accoutumée. Conçu pour combattre une aristocratie hyper-conservatrice (puisque composée d’immortels du XVIIe siècle), ce tarot se veut inclusif, ce qui impliquait d’y insérer la parité. Nous avons donc maintenant quatre fois six cartes : Éclaireuse et Éclaireur (pour remplacer le Valet), Cavalière et Cavalier (au lieu du seul Cavalier), Commandante (équivalent républicain de la Reine) et Commandant (pour le Roi). Il a donc fallu complètement repenser le système des cartes de cour, de façon à ce que les significations ne se chevauchent pas tout en constituant quand même un tout cohérent. Un vrai défi, que je pense bien relevé, le deck se comportant particulièrement bien dans la pratique.

Bien sûr, toutes ces significations sont détaillées dans le livret d’accompagnement. Chaque carte y est présentée dans le contexte de l’univers Vampyria (c’est-à-dire que même les significations conformes au système traditionnel ont été un peu “poussées” pour donner aux lames un fil légèrement plus acéré, mais n’ayez crainte, la lumière est toujours présente !). Pour tous les arcanes, vous trouverez notamment les clefs (la signification de base), ainsi que des propositions d’interprétation en force, en faiblesse, et en inversé. Cela, de façon à secourir les lecteurs qui se retrouveraient avec des cartes paradoxales dans leur tirage (comme un 9 d’Épées en force ou un Soleil en faiblesse)… Le livret contient aussi des propositions de tirages propres à Vampyria, avec un exemple d’interprétation rédigée.

Tout cela, c’était mon travail ; cependant, ces explications s’effacent devant le style de Nicolas Jamonneau, qui suffit de toute façon à emporter le coup de cœur pour ce tarot rebelle !

La tournée

La première tournée en librairie a été un succès : Victor Dixen en dédicace, avec pour chacun un dessin personnalisé par Nicolas Jamonneau et un tirage comme dans le roman, avec le tarot du roman, par moi-même : une belle offre qui fut particulièrement bien accueillie ! Surveillez les réseaux pour la prochaine (@lesmotsclefs). Merci aux librairies pour leur accueil, à un merveilleux public de lecteurs, rêveurs et tarologues (en herbe ou confirmés), et au café Contresorts pour la soirée de dévoilement !

La publication

Le Tarot Interdit devait sortir en octobre 2021, mais il s’est avéré au tout dernier moment que l’impression laissait à désirer – il manquait des cartes à certains jeux, l’éditeur les a renvoyées sans frais aux personnes touchées, mais cela n’était pas acceptable en termes de qualité. 404 éditions a donc pris la décision de repousser la sortie au printemps 2022, de façon à se donner le temps de refondre l’ensemble du produit. Cette décision était difficile à prendre et à appliquer, mais au final, tout le monde y gagne : le Tarot Interdit de 2022 bénéficiera d’une boîte et d’un livret plus grands, de façon à profiter au maximum de l’esthétique de fantasy baroque propre aux romans de la série. (Les personnes qui ont déjà leur exemplaire sont donc invitées à le garder précieusement : c’est désormais un énorme collector, parce que le reste a été rappelé, et que le format ne sera plus jamais le même !)

Nous attendons donc avec impatience la sortie définitive, qui sera accompagnée par une seconde tournée de dédicaces / dessins / tirages par notre équipe de choc. A ce moment-là, vous me retrouverez aussi sur les réseaux pour des tutoriels en vidéo expliquant comment se servir de ces lames ténébreuses. Le Tarot Interdit est publié par 404 éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *