Archives de la catégorie : Théorie du tarot

Des noms bizarres des cartes en anglais

golden dawn

Si vous avez acheté un jeu autre que le Rider-Waite de base, seul traduit en français, vous avez remarqué que les noms anglais varient fortement par rapport aux habitudes françaises. Voilà la Papesse qui devient Grande Prêtresse, le Pape qui se fait « Hiérophant »… A quoi servent ces modifications et surtout que préférer ?

Lire la suite »

Des Yods partout

yod

Le tétragramme divin (yod, hé, vav, hé) représente traditionnellement un condensé des principes de la création. On le retrouve de temps en temps caché sur une carte quand sa signification se rattache à un de ces principes fondamentaux. Les yods dispersés dans plusieurs cartes du Rider-Waite leur donnent un air kabbalistique et compliqué, mais c’est en réalité assez simple à comprendre.

Lire la suite »

Lien entre les archétypes de Jung et le Tarot ?

carl jung

Beaucoup d’articles en français sur le Tarot se livrent à un exercice obligé : citer les archétypes de Jung à propos du Tarot. C’est en général pour donner un gage de sérieux et de respectabilité à des réflexions sur le tarot divinatoire, qui souffrent de son image négative auprès du grand public. Est-ce que cela apporte vraiment quelque chose ? Essayons de clarifier.

Lire la suite »

La subversion du Tarot

Papesse_Jeanne_BnF_Français_599_fol._88

Les symboles que porte le Tarot sont incontestablement chrétiens : le Pape, le Diable, la Maison-Dieu, etc. Pour autant, le Tarot est-il un outil « chrétien » ? Cela impliquerait que toute vérité donnée par le Tarot le soit en soumission à la doctrine chrétienne, ou en d’autres termes, qu’un lecteur non chrétien ne pourrait pas en bénéficier. C’est difficile à accepter pour un outil censé nous libérer en nous apprenant à trouver notre propre vérité, par opposition à tout ce qui peut nous être imposé de l’extérieur. Cherchons donc à voir comment se place le Tarot par rapport à cela.

Lire la suite »

Histoire du Tarot

viscontisforza

Le Tarot de Marseille vient-il de Marseille ? Qui a inventé tout cela ? Le Tarot a-t-il vraiment été pensé pour ce qu’on en fait aujourd’hui ? Ses origines sont obscures, ce qui a permis beaucoup de fantasmes et de confusions. Essayons de comprendre un peu ce qu’il s’est passé, afin de conserver la simplicité et le recul nécessaires ; on verra que l’histoire de l’interprétation du Tarot est un chemin transversal, de la spiritualité à la psychanalyse en passant par l’occultisme, ce qui nous paraît contenir un enseignement fondamental sur la nature de l’esprit humain.

Lire la suite »

Un intéressant jeu de regards

Capture

Le Tarot nous parle de notre chemin d’éveil. Lorsque plusieurs personnages apparaissent dans une carte, c’est pour représenter différentes parties qui nous constituent. Si l’une regarde l’autre, alors cela nous permet de comprendre comment nos différentes facettes s’articulent et travaillent ensemble. Il est intéressant d’observer l’évolution des jeux de regards au fur et à mesure qu’on avance dans les Majeures, pour voir précisément ce qui change.

Lire la suite »

Le symbolisme des chiffres

numérologie tarot

Les cartes mineures sont toutes une combinaison de deux éléments : un chiffre de 1 à 10, et un élément parmi quatre. La symbolique des éléments a été expliquée ici : chacun représente une facette de notre expérience du monde. La progression des chiffres de 1 à 10 sert à représenter la façon dont l’élément en question grandit, se développe et s’accomplit au fur et à mesure de notre expérience.

Pour comprendre une carte particulière, il faut étudier la combinaison entre son élément et la signification symbolique du chiffre qu’elle porte ; cela nous permet à chaque fois de comprendre une leçon particulière sur l’élément. Voici la liste des significations des chiffres, leur influence (rapidement) sur la signification des mineures, et ce que l’on en retrouve dans les majeures – la cohérence du système du Tarot est un des aspects de sa richesse.

 

Lire la suite »

Mineures : Comprendre les quatre éléments

quatre éléments tarot

Le Tarot est un miroir du monde. Les arcanes majeures correspondent aux « mystères majeurs », c’est-à-dire les énigmes, ce qui nous est caché. Or, et les psychanalystes le savent bien, il n’y a pas plus grande énigme pour nous que nous-mêmes. Il suffit de nous demander ce que nous voulons vraiment, pourquoi nous faisons les choses que nous faisons, ou quelle est notre véritable voie, pour comprendre à quel point le plus crucial nous est caché. La connaissance de soi consiste surtout à débrouiller le peu d’indices que nous arrivons à dénicher à force d’analyse ; et nous pouvons creuser ce mystère pendant toute notre vie, nous n’aurons jamais la garantie d’y arriver.

Les arcanes majeures ne sont qu’un outil pratique pour cette quête : leur suite numérotée sert à nous mettre sous les yeux les différentes étapes par lesquelles nous passons au fur et à mesure que nous nous approchons du mystère, ou plutôt, à questionner une par une les évidences qui nous cachent les questions essentielles. Les arcanes mineures, elles, correspondent aux « mystères mineurs », c’est-à-dire à quelque chose qu’il faut comprendre aussi, mais qui n’est pas de la même nature énigmatique que le Soi. Qu’est-ce que nous avons à comprendre, mais qui n’est pas nous ?

 

Lire la suite »

La place du Cavalier dans 3 systèmes

Les figures de cour sont méconnues, mais bien utiles car elles interrogent nos attitudes. Encore une fois, la difficulté vient de ce que les systèmes d’interprétation se contredisent. C’est immédiatement visible dans l’ordre des figures :

  • pour Jodorowsky, on a Valet / Reine / Roi / Cavalier ;
  • Crowley bouleverse tout avec Cavalier / Reine / Prince / Princesse ;
  • Waite s’en tient à la hiérarchie médiévale Valet / Cavalier / Reine / Roi.

Il est intéressant de comprendre pourquoi ces systèmes diffèrent. Et comment savoir auquel se fier ? Il vaut mieux comme toujours aller au plus simple, chercher ce qui nous parle : l’interprétation est un exercice difficile, et il ne sert à rien de nous compliquer la tâche en amont en nous forçant.

Lire la suite »

Controverse sur l’ordre Justice-Force (8-11)

justice 8Le Tarot de Marseille fait apparaître la Justice en huitième position, et la Force en onzième. Le Rider-Waite et tous les jeux qui en sont dérivés inversent ces deux lames, attribuant le 8 à la Justice. Depuis, le monde anglo-saxon s’est habitué à tirer la Justice en 11, tandis que la France s’y oppose farouchement. Pourquoi tant de haine ? Comment expliquer ces changements surprenants, et surtout, à qui faire confiance ? Nous allons voir quelles considérations historiques il y a derrière cette confusion, l’impact qu’elle a sur notre lecture, et argumenter pour un choix pratique.

Lire la suite »