Bizarre hasard

Le Tarot, c’est plus que bizarre. On a une suite de cartes censées contenir un système, ou pas d’ailleurs ; on leur pose des questions, et on les sort au hasard, en affirmant qu’elles vont nous parler de nous ! Complètement fou, non ? Et pourtant, ça marche. Qu’est-ce qu’il y a donc là-dedans, pour expliquer que l’on y trouve des choses ?

pratique tarot parisLes cartes ne sont pas magiques, ce sont des dessins imprimés sur du carton. Mais on les étale sur la table avec l’idée d’y chercher une réponse. C’est là une des toutes premières clefs. On a une suite aléatoire, donc a priori absurde, mais on se met d’accord sur une chose : on va y réfléchir jusqu’à ce qu’on arrive à en dégager du sens. Si une carte ne parle pas immédiatement, on va chercher plus profond, plus complexe, sachant que l’on ne s’arrête que quand on trouve quelque chose d’utile.

On va donc se mettre à chercher des liens, le plus possible, et très vite, parce que quand on est face à un tirage à dix ou douze cartes, ça fait beaucoup de combinaisons. Indépendamment de ce qui est représenté sur les cartes, donc, cet exercice apprend à penser vite et à analyser en profondeur. C’est une pratique qui affine la pensée, en entraînant à analyser les choses de façon structurée, à trouver des liens rapidement et à réfléchir profondément : voilà qui apporte déjà beaucoup quels que soient nos problèmes.

En même temps, le Tarot débarrasse des préjugés. Si les cartes sortent au hasard, alors elles auront peu de chances de correspondre à ce que l’on voulait se raconter ou ce que l’on avait envie d’entendre. Les préjugés apparaîtront d’autant plus clairement par contraste ; or, on ne peut apprendre quelque chose que si on les a faits tomber.

 

Tout cela fonctionne tant qu’on ne tombe pas dans le piège de projeter n’importe quoi sur les cartes. Si on peut dire n’importe quoi, alors il n’y a pas besoin d’effort, donc on ne gagne rien. C’est pour cela qu’on postule toujours que les cartes contiennent un système inamovible – qu’il change ou pas selon les auteurs, là n’est pas la question. Il suffit qu’il y ait un système suffisamment cohérent pour se tenir quel que soit le sens dans lequel on le prenne, et que ce système dise que telle carte aura telle signification précise et pas une autre. Nous voilà pourvus d’un garde-fou bien solide : précise, la carte ne se laissera pas faire aussi facilement, on n’arrivera pas à lui faire dire ce qu’on a envie d’entendre. Que la carte qui sorte ne soit pas celle que l’on voulait va, par contraste, mettre en lumière nos préjugés, et nous forcer à penser autrement. La deuxième chose que le Tarot nous apporte, c’est donc un cadre. Il nous force à être précis, donc à quitter la pensée confuse. De plus, le système du Tarot ésotérique a un sujet principal qui est la réalisation de soi ; l’utiliser pour lire poussera donc les cartes à nous indiquer les chemins les plus épanouissants pour nous, ce qui est une tendance bien utile.

 

tirage-tarot-voyance-avenirCela montre déjà que même si la lecture du Tarot n’est qu’un ensemble de conventions artificielles, plaquées sur un jeu de cartes de la Renaissance, le simple fait de les utiliser sérieusement apporte déjà une bonne partie de la clarté que nous demandons. Il reste en plus que notre jeu est fait de symboles, de nature propre à nous faire projeter et à faire réagir l’inconscient. Nous voilà donc sûrs que les réponses des cartes nous seront bien propres, donc utiles pour notre vie à nous. Voilà pourquoi il ne sert à rien de mémoriser l’enseignement d’un ou plusieurs auteurs, car quelle que soit sa qualité, il ne peut pas vous permettre de parler en votre nom propre, ce que fait la voix de votre intuition. On a ainsi ouvert la porte aux tirages objectivement extraordinaires, qu’on ne peut que rencontrer à force de pratique ; ceux qui nous parlent profondément et nous amènent la solution qui n’ira à personne d’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *