Méditation « Middle Pillar » d’Israel Regardie

Israel Regardie : il commença comme secrétaire particulier de Crowley, puis fut renvoyé à coups de pied aux fesses. Ce lui fut l’occasion de construire sa propre pensée, autour de la réconciliation entre psychothérapie et techniques ésotériques. Son livre « The Middle Pillar » contient une technique particulièrement puissante ; en voici une présentation avec la traduction.

israel regardie middle pillar

Sous-titre : « A co-relation of the principles of analytical psychology and the elementary techniques of magic » – alléchant, non ?!

Il y a une constante dans tous les courants d’ésotérisme pratique (= ayant pour but la modification consciente de l’attitude et de l’environnement de l’adepte) : tous insistent sur l’importance cruciale qu’il y a à exercer son esprit. En effet, il s’agit en définitive d’apprendre à appliquer sa Volonté au monde ; or, moins l’esprit est habitué à se focaliser sérieusement sur une idée précise et à s’y tenir, plus il sera difficile de réaliser quoi que ce soit. Une bonne partie de l’intérêt des exercices de méditation ou de yoga répandus aujourd’hui tient aussi au travail de volonté nécessaire pour s’y coller tous les jours : plus on le fait, plus on travaille sa volonté et plus elle se renforce, plus on devient capable et efficace dans le reste des plans qui nous intéressent.

kabbale arbre de vieL’exercice proposé par Regardie ne fait pas exception. Voici ce qu’en dit le commentateur Gerald Suster dans un livre très clair sur le sujet (Crowley’s Apprentice : The Life and Ideas of Israel Regardie). Il commence par lister les bénéfices que l’on peut tirer d’une pratique régulière : relaxation, sentiment de puissance et d’appartenance à soi-même bien supérieur, expérience directe d’une énergie universelle que certains peuvent qualifier de cosmique ou de divine, enfin capacité accrue, d’après Regardie, à guérir l’autre et se guérir. (Je traduis :)

On comprend que le lecteur profane puisse avoir du mal à apprécier toute l’excellence de ce procédé. On ne peut qu’exhorter les esprits ouverts à l’essayer pendant six mois et à en noter les résultats. Si rien d’autre ne s’accomplit, on obtiendra au moins un degré précieux d’entraînement mental dans les disciplines nécessaires que sont mémoire, visualisation et concentration ; mais cet auteur devrait s’avouer stupéfait si six mois de travail quotidien n’accomplissaient pas une forme positive de transformation de soi.

rider waite papesse

Papesse en train d’incarner le pilier du milieu (entre Boaz et Jachin, Sévérité et Pitié).

Maintenant, la technique à proprement parler. L’idée est de visualiser les quatre « sephiroth » (émanations) du pilier du milieu de l’Arbre de Vie en les faisant correspondre à des parties du corps, tout en mettant en place une relaxation méditative puissante. Je vous fais grâce de l’hébreu parce que franchement bof, une petite recherche devrait vous aider si vous souhaitez vraiment vibrer « JEHOVOH ELOAH VE-DAATH » toutes les trois secondes.

1. Allongé sur une surface ferme, détendez-vous.

2. Respirez lentement et profondément, de façon confortable et régulière. Vous pouvez commencer à compter les cycles de 4 actions : inspirer, retenir, expirer, rester vide.

3. Visualisez une sphère brillante d’environ dix centimètres de diamètre, au sommet de votre tête. Elle tourbillonne et tourne en émettant une lumière blanche. Maintenez cette visualisation pendant 10 cycles ; le but est de travailler le « muscle » de la concentration pour habituer votre esprit à rester focalisé pendant de longues périodes.

4. Après 10 cycles, visualisez cette lumière descendre jusqu’à une autre sphère située dans votre gorge, et de couleur ultra-violette (débrouillez-vous pour l’imaginer, ce n’est pas difficile). Maintenez-la pendant 10 cycles.

5. La sphère suivante est située sur le plexus solaire et est de couleur rose (enfin, jaune ou verte, ça marche très bien aussi).

6. La suivante est située sur les parties génitales et rouge.

7. La dernière est située sous vos pieds, et d’une riche couleur brune comme la terre.

8. Vous avez maintenant allumé cinq Sephiroth en vous (Kether, Daath, Tiphareth, Malkuth si ça vous dit quelque chose). Contemplez en esprit la colonne de lumière que vous venez de constituer. Il va maintenant s’agir de faire circuler ces énergies.

9. Tout en gardant le même rythme cyclique dans votre respiration, imaginez l’énergie descendre le long du côté gauche de votre corps, de la tête aux pieds, puis remonter le long du côté droit, des pieds à la tête. Regardie dit de ne pas faire cela moins de quatre cycles, et recommande jusqu’à dix.

10. Idem, sauf que cette fois l’énergie va descendre de la tête aux pieds le long de l’avant de votre corps, puis remonter des pieds à la tête le long de l’arrière.

11. Portez votre attention à vos pieds et faites remonter toute l’énergie jusqu’au sommet de votre tête à chaque inspiration, pour la laisser retomber en cascade à chaque expiration, comme une fontaine.

Ce serpent-là, qui représente le mouvement de la conscience de l'inférieur au supérieur.

Ce serpent-là, qui représente le mouvement de la conscience de l’inférieur au supérieur.

12. Imaginez qu’une bande de lumière, qui peut être représentée par le serpent de l’arbre de vie, est en train de vous emmailloter de lumière en tournant autour de vous, en commençant par les pieds. Imaginez-vous emmailloté comme une momie de pharaon dans ses bandelettes. Continuez jusqu’à ce que la bande de lumière soit arrivée au sommet de votre tête.

13. Vous pouvez maintenant utiliser l’état de sérénité puissante auquel vous êtes arrivé pour faire tout ce que vous voulez, travailler sur l’aura, visualiser quelque chose ou focaliser vos énergies de guérison quelque part ; vous pouvez aussi juste en profiter.

 

Le résultat de tout cela, c’est qu’on se retrouve en train de maintenir une forte concentration pour réussir à la fois à visualiser sa sphère, à compter les respirations (1. j’inspire. 2. pause. 3. j’expire. 4. pause) et à compter les cycles (de 1 à 10). Au début, c’est un sacré travail de jonglage, qui sature l’esprit au point de le débarrasser par force de toute pensée parasite. Plus on pratique et plus cela paraît simple ; les pouvoirs de concentration ainsi mis en place se répercutent rapidement sur les autres aspects de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *