Le système du Tarot : Intérêt

Le Tarot nous apprend énormément, mais pour le lire avec aisance il faut avoir pris le temps de maîtriser un système compliqué. Pourtant, on voit sur le marché des jeux de cartes dits « projectifs », sans système, mais qui ont un intérêt. Alors, qu’est-ce que ça nous apporte, ou plutôt, de quoi le système du Tarot nous protège-t-il ?

Il existe beaucoup de jeux « projectifs » : leurs cartes montrent des dessins ambigus, qui ne demandent pas d’apprentissage particulier. Par exemple, le fameux Dixit, qui fonctionne tout aussi bien en jeu de société qu’en outil psychologique. Ses cartes volontairement oniriques peuvent nous faire penser à beaucoup de choses et surtout nous rappeler des souvenirs qui nous sont propres. On n’y voit peut-être pas tout ce qu’on veut, mais en tout cas, elles laissent beaucoup de latitude. Ce type de cartes est intéressant parce qu’il donne l’occasion de parler d’une expérience ; c’est un prétexte et un support, qui rend la parole possible.

Tarot alchimique

Tarot alchimique

Le Tarot aussi est projectif, ne serait-ce que parce que ses cartes contiennent des dessins qui peuvent déclencher des réactions variables. Ainsi l’Empereur pourra faire penser l’un aux règles excessives imposées par un père écrasant, et l’autre, à la nécessité de faire respecter les process de l’entreprise pour une efficacité maximale. L’interprétation d’une même carte varie donc selon la situation que l’on examine. Mais contrairement à ce qu’il se passe avec un jeu purement projectif, cette interprétation devra forcément cadrer avec une idée très précise, définie par le système. L’Empereur parle de règles, de lois, et certainement pas d’amour ou de prodigalité ; le 4 de Deniers, c’est conserver ses sous et pas autre chose ; le 4 d’Épées, c’est une façon de penser qui n’évolue pas, et pas autre chose. Dans le système du Tarot, le 4, c’est la stabilité ; impossible donc de faire rentrer dans ces cartes des notions de dynamisme, d’évolution, de lâcher-prise… comme dirait l’Empereur, c’est comme ça et pas autrement. Le travail d’interprétation consiste à relier ces idées à notre situation pour pouvoir dire quelque chose de concret et d’applicable ; donc, dans un tirage de Tarot, on s’adapte à la situation, mais on ne dit pas ce qu’on veut.

Par conséquent, ce système fournit un cadre solide, qui fait que nous ne pouvons pas dire n’importe quoi. Plus les cartes sont précises, plus il est difficile d’y projeter ce qu’on a envie de voir. Le système du Tarot nous laisse donc juste assez de latitude pour adapter ce que nous voyons à notre situation, mais pas assez pour projeter ce que nous avons envie de voir.

Or, si on tire les cartes, c’est justement pour sortir de ce point de vue-là. C’est donc un garde-fou qui permet d’y voir plus clair. Si l’on ajoute à cela le fait que les majeures contiennent des enseignements conçus pour nous aider à vivre mieux, on comprend que le Tarot soit beaucoup plus efficace qu’un outil aveugle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *