Et après?

Vous voilà de retour d’une séance de tarot. Une écoute constructive vous a permis d’appréhender différemment votre problème. L’enthousiasme est profond, vous voilà baigné(e) de l’énergie du changement, mais un peu perdu(e) aussi car cela fait beaucoup d’un coup.

En rentrant, certains arrivent à mettre en branle, sans même y réfléchir, les ajustements qui vont leur simplifier la vie. D’autres savourent cet état de grâce, analysent et capitalisent cette énergie. La plupart vont naturellement en parler, portés par le plaisir de la redécouverte de soi. Quel type de conseils est-il possible d’apporter à ces résolutions toutes personnelles?

La pensée magique.
On est perpétuellement surpris par l’étrange capacité qu’ont les cartes à sortir au bon moment, au bon endroit. On se demande donc rapidement « Pourquoi sont-elles si justes? » ou encore « Que se passerait-il si on recommençait le tirage? »
Que l’on soit confronté à une force inhabituelle est indéniable. Il faut cependant se garder de lui accorder une nature propre (via les cartes et/ou tarologue). Car cette magie n’est rien d’autre que notre désir de changement qui s’exprime. Il s’agit donc de prendre en main notre futur, profiter de cette rencontre, faire fructifier cet appel d’air.

CheminerCadeau
Ce n’est pas fini, même si le chemin s’éclaircit, il faut maintenant le tracer, le faire entrer dans le concret. Nous sommes convaincu que ce qui bloquait peut être dégrippé, Action donc ! Pourquoi ne pas retenir et noter ce qui nous a marqué, puis en formuler 2-3 engagements :
« Avant de me coucher, je pense aux belles choses qui m’attendent demain, que j’avais du mal à voir avant le tirage. Quoi de mieux pour me lever ! » – « Pour faire un peu plus attention à mes dépenses, j’essaie de donner ma monnaie à ceux qui sont vraiment dans le besoin, quelle belle façon de me rendre compte de ce qui a de la valeur » – « Avant ce tirage, je n’osais pas m’affirmer. J’apprends donc à dire non, dès que cela me paraît à propos, d’une voix ferme mais à l’écoute de l’autre et je m’entraîne en m’amusant à me lancer des petits défis. ».

Partager

Être bien, est un don. Non pas que ce soit un état exceptionnel, mais qu’il puise sa force dans le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *