Tirer les cartes à ses amis

Vous avez appris à tirer les cartes, et vous cherchez de l’entraînement ? Tirer à ses amis, c’est un excellent moyen de se rapprocher, tout en pratiquant sans la pression du regard d’un étranger. Mais il y a quelques écueils à éviter ! Conseils pour vous préserver et préserver le lien.

Steampunk Tarot

Steampunk Tarot

1. Les cartes vont toujours aller chercher les éléments importants pour le consultant, quels qu’ils soient. Elles répondront toujours à la question la plus fondamentale, même si on l’a dissimulée sous autre chose de plus léger. Il faut en être bien conscient, ainsi que des limites à ne pas dépasser.

Si vous sentez que le tirage peut faire remonter des informations que votre ami ne souhaite pas partager, pour des raisons qui le regardent, restez général dans votre interprétation tout en lui indiquant que c’est à lui d’en tirer les conclusions concrètes. Parlez-lui juste de « quelqu’un qui sait bien ce qu’il veut » face à un Bateleur insistant, mais ne lui demandez pas de qui il s’agit, et retenez-vous d’expliciter les détails fournis par les autres cartes. Laissez juste entendre ce qu’il faut sans insister dessus : votre ami sait, c’est tout ce qui compte. S’il a l’air de comprendre parfaitement alors que vous pataugez, aucun problème.

 

2. Un tirage de tarot, c’est comme Las Vegas : ce qui s’y passe, y reste. On ne revient pas sur ce qui a été dit pendant le tirage quand les cartes sont rangées. Votre ami a eu sa réponse, et il serait indiscret de votre part de continuer à en parler ; d’un autre côté, clore le tirage de façon claire vous permet de passer à autre chose, et de ne pas vous retrouver en position de « déversoir ».

 

 

3. Soyez attentif aux questions de responsabilité, surtout si vous travaillez en mode divinatoire (« vais-je rencontrer une fille ? »). On vient souvent aux cartes avec l’espoir enfoui qu’elles vont faire le travail à notre place, prendre les décisions à notre place, et nous donner des ordres bien précis et bien clairs pour nous délivrer d’une responsabilité angoissante. Si c’est le cas, il est possible que votre ami ait le réflexe d’insister, de reformuler, de reposer sa question « autrement » dans l’espoir que les cartes finissent par accepter de prendre la responsabilité du choix à sa place. Maintenez votre lecture plutôt que de céder et tirer d’autres cartes ; si le tirage a répondu clairement à la question de départ, rappelez-la. Certains tarots ont tendance à envoyer balader sèchement quand on insiste trop (hello, Deviant Moon). Ainsi, vous éviterez les scènes de responsabilité complètement inversée, du type « tu m’avais dit que je rencontrerais une fille, où est-elle ? » (sous-entendu : où est la fille que tu m’as promise – promesse sur laquelle je me suis empressé de sauter puisqu’elle me libérait de la responsabilité d’aller la rencontrer moi-même).

 

4. Si vous faites de la divination, ne le faites jamais gratuitement, et ne vous en vantez pas trop, ou vous vous exposez aux coups de fil incessants pour « juste un petit tirage en cinq minutes » à deux heures du matin. Si vous vous intéressez plus au tarot psychologique, vous éviterez l’amalgame en précisant toujours que vous parlez des cartes comme d’un outil de travail sur soi et de prise de responsabilité – c’est moins vendeur…

 

Le Tarot vous aidera à écouter mieux vos amis, et à leur donner des conseils plus objectifs lorsqu’ils en auront besoin. Les cartes vous permettront de ne pas leur dire « ce que vous feriez à leur place » (vous n’êtes pas eux), mais bien comment ils peuvent s’y prendre, eux-mêmes. Tirer à ses amis rapproche, et aide aussi à assainir encore plus la relation : vous pouvez penser par projection que votre ami a tort de nouer telle ou telle relation, mais rien n’empêchera de tirer que des cartes parfaitement positives !

Ceci dit, n’oubliez jamais de respecter vos limites, et de les faire respecter. Un bon tirage demande beaucoup de concentration, d’énergie et de compétence ; beaucoup risquent de ne pas se rendre compte du travail que cela demande. Ne vous épuisez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *