Test : tarot des Mille et une Nuits

Le tarot de Waite suffit à tous les besoins, mais on a toujours l’espoir de trouver un jeu dont le graphisme nous corresponde plus personnellement, ou de regarder la vitrine ! Seulement attention, tous les jeux ne se valent pas. Un exemple : le tarot des Mille et une nuits, obtenu suite à l’envie d’un jeu qui nous ferait évoluer dans une ambiance orientale. Test complet : a-t-il quelque chose à apporter à notre pratique ?

tarot shéhérazadeLa couverture porte la mention « Art de Léon Carré« , peintre orientaliste du début du XXe siècle : on dirait donc bien que ces 78 cartes sont tirées de ses illustrations des Mille et une nuits. Cela va expliquer que parfois, ça fonctionne, parfois moins. Le jeu présente pas mal de défauts dont le premier saute aux yeux : « Tarot of the Thousand and One Nights » s’est retrouvé traduit par « Tarot de les mille et une nuits », ce qui la fout mal sur la couverture de l’édition française. Les illustrations elles-mêmes sont belles, mais entourées par un cadre à l’orientale et par le cadre blanc standard avec leur nom, ce qui réduit la hauteur de bien 40%. Comme en plus les images sont très sombres et peu saturées, au final on ne voit pas grand’chose.

Puisqu’il a fallu prendre dans une collection d’illustrations existantes celles qui se rapprochaient le plus du Tarot, le résultat est parfois extrêmement littéral : le Soleil est un paysage avec un soleil, la Lune et les Étoiles idem. Avec le 4 d’Épées qui montre une malade au lit et le 10, un tombeau, tout devient très terre-à-terre, ce qui rend le jeu difficile à utiliser pour le travail psychologique.

Les idées de base sont cependant bien là pour la plupart des cartes. Comme montré ci-dessous, le 7 de Coupes fantasme une houri, le 8 de Deniers travaille bien, le 6 de Bâtons montre une procession triomphante (à ceux qui plissent les yeux), les correspondances avec le Rider-Waite sont bien là la plupart du temps.

tarot mille une nuitsLes majeures subissent des modifications plus ou moins fortes, comme le Pape qui devient Vénérable dans l’exemple ci-dessous, ce qui se défend ; pour d’autres cartes par contre, le changement est trop important et le système risque de ne plus marcher. Ils ont certainement eu à composer avec les illustrations existantes, et modifié les significations pour y coller. Le petit livre blanc indique « Souvenirs heureux, rencontres avec de vieux amis, [et en négatif] nostalgie, incompréhensions, tourments, cauchemars ». La signification est inspirée d’une des nuances du Rider-Waite, dont le 6 de Coupes peut être pris comme l’image d’une enfance idéalisée, donc d’un passé pour lequel on a de la nostalgie ; c’est moyennement évident dans l’illustration des Mille et une Nuits. (Et passons sur le 8 de Bâtons qui représente 10 femmes nues en train de jouer à l’eau).

tarot 1001 nuitsLa traduction littérale du système de base me semble l’appauvrir beaucoup, puisqu’on se prive de toutes les nuances dont on a l’habitude avec les tarots de type Marseille ou Waite. Cela rendra les cartes difficiles à faire fonctionner dans de multiples contextes.

Le petit livre blanc offre une méthode de tirage divinatoire amusant à tester en lecture grammaticale :

Méthode divinatoire « Le jardin de Shéhérazade »

 

Séparez les Arcanes majeurs des mineurs puis, après avoir mélangé les deux jeux, faites tirer au consultant trois cartes dans le jeu des Arcanes majeurs et disposez-les couvertes sur la table.

Ensuite tirez douze cartes dans le jeu des Arcanes mineurs et disposez-en quatre à côté de chaque carte couverte afin de créer trois rangées. La première représentera le travail, la seconde l’amour et la troisième la santé.

Effectuer la lecture en commençant par les quatre cartes des Arcanes mineurs et en continuant de droite à gauche. La signification divinatoire et symbolique des Arcanes mineurs sera considérée par rapport à celle de l’Arcane majeur qui ne sera découvert qu’à la fin de la lecture de chaque série de quatre cartes : si la carte de l’Arcane majeur est renversée, elle accentuera également la valeur négative des Arcanes mineurs qui sont droits. La lecture doit être répétée si, à la fin de cette dernière, les trois cartes des Arcanes majeurs sont toutes renversées.

Avec cette manière d’interpréter les renversements en cascade, on a énormément de chances d’obtenir une catastrophe totale sur au moins un domaine important ! Je pense qu’il vaut mieux la supprimer entièrement sous peine de grosse frayeur inutile ; pour un tirage divinatoire, les cartes à l’endroit suffiront largement.

 

Conclusion

Les images sont belles, mais petites et sombres. Surtout, comme elles n’ont pas été pensées pour ça, il n’y a pas d’intérêt à étudier les variations avec la symbolique de base, ce qui est pourtant le cas pour tous les tarots originaux quelle que soit leur qualité, leur dessinateur étant toujours amené à donner sa vision personnelle de chacune des arcanes. Le jeu est difficile à prendre en main, avec une lecture pas fluide du tout, même si les cartes peuvent tomber avec vérité. Au final, c’est un jeu qui a été fait pour l’occasion (les images existaient, on n’avait pas de tarot de type « oriental »), et dont la réalisation est très cheap ; à ce type d’objet, mieux vaut préférer ceux qui contiennent une véritable pensée. Le tarot des Mille et une nuits est vendu par Lo Scarabeo.

  • Hanane

    Super analyse ! Bel exemple de jeu déséquilibré.
    Comme quoi, on ne peut pas forcer le tarot en utilisant n’importe quel support.
    Merci Emmanuelle.

Répondre à Hanane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *