Résoudre un tirage problématique

On aimerait bien que le Tarot ne donne que des réponses bien positives, mais que faire quand le tirage n’est pas tout rose ? Beaucoup préfèrent s’abstenir de tirer pour éviter ce problème, mais c’est en réalité là que le Tarot est vraiment utile. Voici comment résoudre ce type de tirage pour en tirer le meilleur à chaque fois.

Bien lire le Tarot, ce n’est pas juste aller chercher l’interprétation de chaque carte dans un livre ; c’est dégager une problématique pour en tirer la solution. C’est pendant ce travail-là, qui ne peut être prévu par aucun livre, qu’il se passe quelque chose entre nous et le consultant, ou entre notre conscient et notre inconscient si on est tout seul, parce que c’est là qu’est la réflexion créative. Tout ce que l’on fait en tirant le Tarot, de l’analyse de la question à la lecture des cartes, n’est en définitive qu’un prétexte enrichi à la réflexion.

Quand on sort un tirage sans aucun problème, c’est plutôt là qu’on se trouve embêté, parce qu’il n’y a rien à en dire ! Les tirages problématiques sont beaucoup plus intéressants, parce que ce sont ceux-là qui nous donnent des idées nouvelles. Exemple :

tarot tirage interpréter envers

On peut lire ce tirage-là de la façon suivante. La première ligne donne « découvrir une idée, rivalité, gardienne du mystère » : le consultant a une nouvelle idée, mais par peur de la concurrence, il la garde pour lui. Seconde ligne : « produire, entreprendre » : le travail ne se fait pas et le consultant n’est pas en position d’entreprendre. On comprend donc bien que comme le consultant garde son idée pour lui de peur qu’on ne la lui vole, son produit ne risque pas de voir le jour.

Qu’est-ce qu’on fait à ce moment-là, on lui dit que son idée ne va pas marcher ?

Ce serait une prédiction négative. Affirmer quelque chose au futur, c’est opérer un glissement qui fait apparaître un potentiel (« aujourd’hui, tu avances dans cette direction-là ») sous la forme d’une fatalité (« c’est un futur gravé dans le marbre »). Le Tarot sert à une chose : comprendre le présent pour savoir où l’on va, car demain est fait d’aujourd’hui. Il faut donc être prudent avec ce glissement. En plus, soit le consultant est vraiment parti pour échouer et l’entendre ainsi affirmé lui coupe toute motivation pour redresser la barre, soit la prédiction est fausse et sa motivation d’entreprendre en prend un coup (prophétie auto-réalisatrice). Il ne faut donc surtout pas l’énoncer comme cela.

Le Tarot est censé servir à quelque chose ; on n’arrête pas le travail alors qu’on vient juste de le commencer. Une fois identifié le problème, il faut le résoudre. Pour cela, il faut remonter la causalité du tirage.

On voit dans le tirage précédent comme se dégagent les liens logiques entre les cartes. La Papesse s’érige en gardienne du mystère parce que le consultant a peur de la concurrence. Et si personne ne travaille sur l’idée (8 de Deniers renversé), c’est bien parce que celle-ci est restée lettre morte. Et si le consultant n’est pas en position d’entreprendre (Roi), c’est bien parce que personne ne travaille sur son idée (8). La chaîne de causalité est claire.

Si on remonte donc à l’origine du problème, on voit que tout vient de la crainte de se voir piquer cette idée (5). C’est là qu’il faut faire preuve de bon sens. Puisque la crainte de se voir piquer son idée l’entraîne dans une mauvaise direction, c’est qu’elle pose problème. Et on comprend qu’il s’agisse d’une idée fausse : dans l’entreprise comme partout, avoir une idée n’est pas ce qu’il y a de difficile. Ce qui est difficile, c’est de fournir le travail nécessaire pour la réaliser : c’est long, coûteux, et compliqué. Qui de votre entourage est prêt à fournir la masse de travail colossale pour réaliser cette idée, si vous-même n’y êtes pas prêt (et la gardez sans doute jalousement pour ne pas avoir à commencer) ?

tarot tirage probleme solutionRedressons donc le 5 de Bâtons, qui se met alors à représenter une rivalité beaucoup plus motivante, l’émulation, la dynamique de groupe. La Papesse se renverse alors, à cause de leur lien logique (inutile de garder le secret si on n’a plus peur de la concurrence). Si on s’est débarrassé du secret au profit d’une émulation franche, alors le travail devient productif, donc le 8 de Deniers se redresse. Franche émulation, communication et production : le Roi se redresse à son tour pour représenter une position entrepreneuriale qui fonctionne enfin. Grâce aux liens logiques mis en lumière plus haut, résoudre le problème principal déclenche un effet domino qui donne la solution de tout le tirage. Le consultant doit parler de son idée et intégrer un groupe d’entrepreneurs partageant la même dynamique, s’il veut être efficace.

Le Tarot est là pour nous servir. « Tu vas avoir des ennuis » n’apporte rien d’autre que de la crainte. « Tu es parti dans une direction qui risque de te gêner à cause de tel problème, et pour être sûr que tout aille bien voici comment le résoudre », c’est déjà plus utile.

  • michele

    Elementaire, mon cher Watson! Bonjour Emmannuelle. Il faut toute ton expérience pour comprendre ce tirage, pour ce qui me concerne, et de façon réductrice, j’aurait dit que que la personne hésite (au sujet d’une idée – valet d’épée) parceque le projet n’est pas mur (Papesse) et ne se prête pas au débat (5 baton Rx) , mais que cette hésitation est contre productive (8 DRx+ R B Rx).
    Que de chemin encore à parcourir! :) J’en profite pour te saluer.

    • Emmanuelle

      Ton interprétation n’est absolument pas réductrice, au contraire elle me paraît parfaitement juste. Le Tarot est un outil de réflexion, à mon avis en réalité un prétexte pour nous aider à lancer la nôtre de façon plus créative sur les situations qui nous préoccupent ; par conséquent il ne peut y avoir « une » interprétation « officielle » qui serait « plus juste » que la tienne. Si ce que tu sors des cartes est cohérent et utile, alors tu y es et tu n’as plus besoin d’autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *